RSS

Archives de Tag: monastère

Le Monastère de Saint-Araden – premier scénario

Le contenu qui suit est destiné au Maître du Jeu. Si vous êtes un joueur, je vous conseille de ne pas lire les informations ci-dessous.

Saint_Bernard-Bernard_de_Clairvaux-par_Jean_Fouquet

Saint Bernard de Clairvaux par Jean Fouquet

 

Avant-propos :

J’ai créé à l’époque deux scénarios se situant dans le monastère.

Le premier scénario prenait la forme d’une enquête pour découvrir des événements qui avaient bouleversé la vie des moines. C’était l’occasion pour les personnages – il s’agissait d’un tout petit groupe composé d’un clerc/prêtre (Arabal) et d’un guerrier nain (plus présent dans le groupe) – de faire connaissance avec les différents PNJ et les différents lieux composant le monastère. L’avantage – et l’inconvénient – de ce scénario était qu’il ne devait pas y avoir de combat, excepté, peut-être, en toute fin.

Ce scénario devait obligatoirement se terminer par la fuite de l’un des moines – vous verrez lequel – et les joueurs embrayaient à la séance de jeu suivante sur le second scénario.

Ce second scénario débutait dans une auberge permettant de réunir le moine en fuite, le clerc et le guerrier, et les nouveaux personnages (Jaffar et 2 autres aventuriers qui ont quitté le groupe depuis). Ce second scénario était une version Ravenloft(*) du premier. L’idée de rester dans le même lieu avait différents buts : ne pas perdre les PJ par rapport aux lieux, les perdre par rapport aux PNJ et aux événements (un événement à changer ce qui a entraîné tout un tas de changements), enquêter – encore – pour comprendre pourquoi le monastère et ses occupants ne sont plus comme lors du premier scénario, et enfin taper du mort-vivants.

 

(*) Ravenloft est un monde imaginaire de D&D typé dark fantasy, créé dans les années 80/90. L’atmosphère était de style horreur gothique et il n’était pas rare d’y croiser des vampires et des loup-garous. L’équivalent de Dracula avait pour nom Strahd von Zarovich.

 

Le scénario :

Le groupe est contacté via le supérieur hiérarchique du prêtre/moine/clerc. Un courrier a été envoyé du monastère de Saint-Araden par l’un des moines – Frère Théodore – suite à différents événements inhabituels voire surnaturels qui ont eu lieu au sein du monastère.

Dans mon groupe, Arabal – qui est un Veilleur – avait donc pour mission d’enquêter. Il était accompagné d’un guerrier nain lui servant d’aide et surtout de garde du corps.

Pour votre groupe, si vous disposez d’un moine, d’un prêtre ou de tout équivalent, vous pouvez garder ce lien avec la hiérarchie de ce personnage. A vous de voir, si le culte du monastère correspond au culte du personnage (ça peut être un peu compliqué à gérer).

Dans tous les cas, le personnage doit avoir un alignement au minimum ou Loyal ou Bon et ne pas être Mauvais.

Si vous n’avez pas de prêtre ou si ce dernier n’a pas de supérieur, voire si son culte est trop spécifique, vous pouvez faire intervenir Frère Théodore – le secrétaire du Père Anselme.

A vous de voir, si cela prend la forme d’une rencontre au sein d’une auberge ou d’un lieu de vie en commun (un marché ?), ou si vous mettez le Frère dans une situation périlleuse (des voleurs ? une créature mauvaise ?) pour que les PJ lui viennent en aide.

 

Dans tous les cas, voici ce que les personnages savent : on leur demande d’enquêter au sein du monastère de Saint-Araden pour comprendre ce qui s’y passe. Différents événements inhabituels ont eu lieu. Le dernier en date est le saccage de l’autel du temple. On ne leur demande pas obligatoirement de régler le ou les problèmes mais de les identifier et d’agir uniquement si la vie des moines et la leur sont en péril. Les armes ne doivent pas être utilisées – voire même plutôt cachées – sauf cas d’urgence.

 

Ce que les personnages ne savent pas en arrivant : un démon a pris possession du corps de l’un des 15 moines présents dans le monastère. Il est dans le corps de Frère Salvatore. De ce fait, ce dernier connaît les défauts et les petits secrets des moines et il utilise tous les moyens en sa possession pour amplifier les mauvaises actions et les comportements déviants. Son but est de créer la discorde au sein du monastère pour lui permettre tranquillement d’instaurer un nouveau culte (prenez un culte dont le dieu est Chaotique car le démon est plutôt rusé/sournois que guerrier). Il utilise une vieille salle oubliée, annexe de la cave, dans laquelle il a mis en place un pentagramme. C’est ce pentagramme qui est la source principale du désordre au sein du Monastère, désordre qui s’amplifie à mesure que les jours passent et que la force du pentagramme s’accroît.

Seul le fait de découvrir la salle du pentagramme ou d’une manière ou d’une autre de démasquer le démon permettra de comprendre les points ci-dessus.

 

Mais faisons un petit retour en arrière : trois semaines avant l’arrivée des PJ, un individu s’est introduit de nuit dans le monastère. Il a été surpris par Frère Bertrand qui a donné l’alerte. Ce dernier a été blessé par cet intrus. Frère Salvatore a été le plus prompt à réagir et après une  course poursuite dans l’enceinte du Monastère, il a fini par acculer l’intrus dans le clocher du temple. Là une bagarre s’en est suivi – Salvatore a une force considérable malgré ses difformités – pendant laquelle ils ont perdu l’équilibre et ils sont tombés du clocher. Heureusement, Salvatore a pu s’agripper à une margelle et a même tenter de retenir l’intrus pour ne pas qu’il tombe. En vain …

Les autres frères ont aidé Salvatore à remonter et ils ont enterré l’inconnu dans le cimetière du monastère. Il s’agit de la tombe la plus récente (les autres ont minimum plusieurs années d’ancienneté). Si les personnages déterrent le corps, ils seront surpris de voir que le corps de l’intrus est en décomposition mais moins avancée qu’à l’ordinaire (un moine peut les aider sur ce point si besoin). Néanmoins, la personne est bel et bien définitivement morte.

Tous ces points de l’histoire pourront être découverts en enquêtant et en discutant/interrogeant avec les moines. Au MJ de doser les informations selon l’avancée de l’enquête et les idées – bonnes ou mauvaises – des PJ.

 

A suivre : les éléments qui peuvent être découverts dans le monastère – scénario 1

 

Les personnages : 

Père Anselme : vous pouvez jouer le Père Anselme de différentes façons. Participatif ou plus en retrait durant l’enquête. Néanmoins, je préconise la seconde attitude car il occulte inconsciemment certains faits et certains comportements des moines. Il aidera les PJ mais jusqu’à un certain point. Il confirme que l’ambiance dans le monastère s’est dégradé ces dernières semaines. Il ne fera pas référence à la mort de l’inconnu si on ne lui pose pas de question sur ce sujet. Il n’acceptera pas qu’on accuse l’un des moines sous sa responsabilité (ex : le saccage de l’autel a été perpétré par un intrus). Il demandera aux moines d’aider au maximum les PJ dans leur enquête. Seuls Bérenger et Théodore savent pourquoi les PJ sont là.

– Son secret : le Père Anselme est démotivé et a perdu la foi (vous pouvez donner quelques indications aux PJ lors d’une messe ou par rapport aux confessions – cf. Frère Clément). Bien évidemment, c’est le démon qui est la cause de tout cela. Anselme a été sa première victime…

 

Frère Bartholomé : c’est l’herboriste et le soigneur du groupe. Il s’entend bien avec tout le monde, moines et visiteurs. Il aidera les PJ notamment s’il y a des examens/autopsies à mener. Néanmoins, Frère Denisius semble l’éviter ces derniers temps et est assez agressif avec lui lorsqu’ils doivent travailler ensemble (cf. ce dernier). Bartholomé ne comprend pas pourquoi.

– Son secret : hormis son côté un peu « bordelique » – un comble pour ses attributions – Bartholomé n’a pas de défaut. Le démon, pour lui jouer un tour, a mélangé à certaines de ses plantes quelques produits hallucinogènes. Malheureusement pour le démon, cela a rendu le Frère paranoïaque. Paranoïa qui se focalise sur Salvatore (il est persuadé que ce dernier lui veut du mal). Le démon a donc arrêté mais rien n’y fait … Si l’enquête s’éternise (et si vous le souhaitez), le démon éliminera Bartholomé une nuit, en essayant de faire accuser Denisius (ex : retrouver Bartholomé avec une bêche plantée dans le corps).

 

Frère Bérenger : il gère les finances du monastère. De ce fait, il remplace Père Anselme lorsque ce dernier est absent. C’est un homme assez froid malgré son embonpoint. Il a le crâne totalement rasé, des petits yeux perçants et de gros doigts … très bien entretenus. Son aspect est assez antipathique et doit amener les PJ à le suspecter des pires horreurs (cf. Le Nom de la Rose), d’autant que contrairement à ses coreligionnaires – excepté Anselme – il porte systématiquement une robe de bure propre et neuve …

– Son secret : c’est assez simple. Bérenger a oublié que l’argent qu’il gère appartient au monastère. Il tape dans la caisse régulièrement. La plupart des moines s’en doute – excepté Anselme – mais s’en moque (à part le secrétaire de ce dernier). C’est donc l’un des défauts des moines qui n’est pas dû au démon.

 

Frère Bertrand : il aide Frère Denisius pour le potager et parfois Frère Childebert. Les PJ le trouveront donc aussi bien dans le potager que dans la bibliothèque (« Mais jamais avec son tablier ! » dixit Frère Childebert). Les PJ pourront noter que les mains de Bertrand tremblent si on lui parle des événements survenus une nuit, il y a environ 3 semaines. Ces tremblements sont encore plus forts lorsqu’un repas approche.

– Son secret : en effet, Bertrand boit pour oublier. Ses mains tremblent lorsqu’il est en manque. Remiggio l’a surpris plus d’une fois en train de « taper » dans une bouteille en dehors des repas. Bizarrement, ce dernier ne comprend pas l’émotion de Bertrand par rapport au décès de l’étranger qui est mort. D’autant plus que Bertrand n’a pas participé à la chute fatale. En fait, le démon pour se venger de lui – il a donné l’alerte – a distillé des pensées de remords. Le pentagramme a ensuite amplifié le phénomène …

 

Frère Childebert : il s’agit de l’une des figures importantes du monastère. Il s’occupe de la bibliothèque. Il a une attitude générale assez froide due à son habitude de tout analyser et classer. Tout visiteur de « sa » bibliothèque doit respecter « ses » règles. Il porte beaucoup moins d’intérêt aux règles qui ne concernent pas son travail et le lieu qui s’y rattache.

Si un PJ veut utiliser la bibliothèque et consulter des livres, n’hésitez pas à utiliser Childebert pour le mettre mal à l’aise. Dans tous les cas, il verra tout infraction au règlement (faites comme s’il avait un pouvoir de vision réelle voire de prescience).

– Son secret : Childebert a mis la main sur un livre de la bibliothèque qu’il ne connaissait pas (en fait, c’est le démon qui l’y a mis). Ce livre distille peu à peu, page par page des idées en opposition avec la vie monacale et les principes du culte du monastère (pensée générale, relation entre les êtres, don de soi, …). Cela a un impact sur l’attitude de Childebert, mais pour le moment uniquement lorsqu’il est seul (vous pouvez faire en sorte qu’un PJ soit témoin d’une action/réaction inadéquate). L’un des derniers chapitres qu’il a lu,  l’a amené à saccager l’autel il y a quelques jours durant la nuit.

 

Frère Clément : ce vieux moine va donner du fil à retordre aux PJ. En effet, il passe ses journées à prier et à demander à toute personne  qu’il croise de se repentir de ses pêchés. Et ce sera le cas aussi avec les PJ … Ses convictions sont renforcés depuis que le Père Anselme lui a demandé de l’aider à confesser les moines. En fait, Anselme a totalement abandonné cette charge depuis une semaine, et de ce fait, Clément connaît tous les petits ou grands secrets des moines … excepté celui de « Salvatore ». De ce fait, lorsqu’un événement frappe le monastère, et qu’il s’enflamme un peu trop, ses paroles dérapent et – sans nommé Salvatore mais en le fixant froidement – il clame que l’un des moines est le fils du diable… juste du fait de son apparence et de sa probité  (« Pensez donc, comment un être aussi difforme, peut-il être aussi pur … »).

Le démon furieux et ne supportant plus ses regards lui a lancé un sort de maladie ; cette maladie ronge Clément et lui fait perdre la vue.

Si vous voulez orienter les PJ sur une fausse piste – cf. Le Nom de la Rose – faites porter un gant de cuir fin à Clément … Rien à voir avec un quelconque poison, il cache juste une maladie de peau qui touche cette main.

 

Frère Daniel : en journée, Frère Daniel s’occupe des personnes qui commercent avec le Monastère. Il est aider de Frère Salvatore et régulièrement de Frère Bartholomé pour des demandes ou des commandes spécifiques. On le trouve donc la plupart du temps à l’entrée du monastère et dans les entrepôts attenants.

– Son secret : il a de plus en plus de mal à cacher ses envies vis à vis des femmes. Des rumeurs disent qu’il aurait été vu en train de s’accoupler à une femme de passage dans l’écurie. C’est faux (fait pour semer la zizanie au sein du groupe). Par contre, il a capturé une sylphe qu’il a enfermé dans une cage, cachée dans les entrepôts. Il niera toutes les accusations contre lui, quitte à dire que c’est Salvatore qui a enfermé la sylphe …

 

Frère Denisius : le jardinier en chef est un érudit dans son domaine. Il est également très soigneux. Il répondra volontiers aux questions des PJ et si ces derniers montrent un minimum d’intérêt pour ce qu’il fait, il les aidera le plus possible.

– Son secret : il est de plus en plus jaloux de son homoloque herboriste – Frère Bartholomé – qui, c’est ce qu’il pense, a droit à toutes les louanges de leur hiérarchie. Tout cela parce que Bartholomé prépare des commandes qui sont vendus à prix d’or. « Mais qui fait vivre la communauté en faisant pousser les aliments utilisés pour les repas ? Hein qui ? ». Certaines rumeurs disent qu’il ferait pousser des plantes hallucinogènes dans ses potagers. C’est faux (cf. zizanie au sein du groupe).

 

Frère Gaspard : ce frère est le doyen du monastère. Il a une mémoire formidable – même si il commence un peu à mélanger des événements anciens – et ai dur de la feuille.

Jouez-le à fond « sourd comme un pot » si vous voulez mettre dans l’embarras vos joueurs (ex : il répète très fort une question que l’un des PJ à poser sur un autre moine).

Il peut être une aide également si les PJ tournent en rond. Par exemple, il pourrait faire référence à la blessure de Frère Bertrand, voire au fait qu’un étranger ait été enterré dans le monastère.

Il passe la majeure partie de son temps dans le cloître.

 

Frère Gauthier : c’est le frère qui aide Frère Clément et Père Anselme dans le temple. C’est notamment lui qui fait sonner les cloches. Après Frère Percival, il s’agit du plus jeune frère au sein du monastère.

– Son secret : il a rêvé – à cause du pentagramme – que Frère Daniel s’accouplait avec une sauvageonne dans les écuries. Il est persuadé que c’est la réalité – le démon a confirmé avoir vu la même chose – et c’est confié à d’autres moines. La rumeur s’est alors propagé … Mais son vrai secret est que depuis ce rêve, il a des pensées impures envers Frère Percival. Certains pensent même que la disparition de ce dernier est lié à cela. « Vous avez vu les yeux gourmands qu’il lui lançait dans le réfectoire … ». Il n’a bien évidemment rien à voir avec cette disparition.

 

Frère Guillaume : ce jeune Frère évite les inconnus et ne leur parle pas facilement. Néanmoins, lorsqu’il connaît suffisamment quelqu’un pour lui faire confiance, il abreuve son interlocuteur de plein de raisonnements … totalement faux (il se prend pour un fin limier – c’est le pendant incompétent de Guillaume de Baskerville dans le Nom de la Rose).

Si le groupe d’aventurier ne comprend pas de prêtre, Guillaume accompagnera les personnages dans leur enquête … ce qui ne facilitera pas la recherche d’informations.

Si le groupe de personnages n’avance pas dans son enquête, laisser échapper de la bouche de Frère Guillaume quelques vérités et quelques raisonnements qui les aideront (ex :  » Le Père Anselme semble très troublé depuis … « , « Percival m’a confié que … »).

Il apprécie Frère Gaspard (il a beaucoup de chose à lui raconter) et ce dernier l’a pris sous son aile. Guillaume l’aide à se déplacer et passe une partie de sa journée avec lui à méditer et discuter dans le cloître.

 

Frère Percival : il est introuvable depuis quelques jours. Cela inquiète le Père supérieur ainsi que son secrétaire.

En fait, Percival a une meilleure intuition que Frère Guillaume. Il a découvert le passage secret dans les caves, en suivant Salvatore et en découvrant les traces au sol qui permettaient de comprendre qu’il y a une partie du mur qui se pousse et qui même dans des souterrains.

Si les PJ piétinent, il se serra confié à Frère Guillaume et celui-ci leur fournira l’information, parmi les nombreuses fausses pistes qui lui passent par la tête.

Malheureusement, Percival s’est fait surprendre par les gardiens des souterrains, d’où sa disparition …

 

Frère Remiggio : c’est le cuisinier du monastère. C’est un bon bougre qui aime la bonne chaire (la préparer et la savourer). Il est très ouvert, mais si on s’intéresse un peu plus à lui, il peut vite devenir méfiant. Pourquoi ? Quand il était jeune, il faisait partie d’une secte d’adorateurs d’un dieu Chaotique (CN ou CM, au MJ de choisir, mais pas en rapport avec le démon). Il a abandonné ces croyances il y a une quinzaine d’années et fait tout maintenant pour agrémenter la vie du groupe de moines. Frère Gaspard était là à son arrivée et connaît son passé. Le Père Anselme tient cette information de son prédécesseur et n’a jamais eu à critiquer l’attitude de Remiggio.

Lorsque Remiggio n’est pas dans les cuisines, il est dans le réfectoire ou dans le potager avec Denisius.

 

Frère Salvatore : il s’occupe des tâches peu reluisantes et accueille avec Frère Damien les voyageurs et les visiteurs. Etant donné son aspect, cela pourrait surprendre mais en fait cela assure aux moines une certaine tranquillité (beaucoup de personnes ont peur de Salvatore et il a une force assez incroyable). On arrive à le comprendre malgré le charabia qu’il pratique pour communiquer avec les autres.

Avant les événements d’il y a 3 semaines, c’était une personne foncièrement bonne et proche de la nature. Le démon utilise cette personnalité lorsqu’il ne commet pas un méfait, et n’hésite pas à émettre quelques sous-entendus (très prudemment) pour exacerber les défauts des moines.

 

Frère Théodore : il est le secrétaire du Père Anselme. C’est un homme froid, précis et droit.  Il a rayé quelques lignes dans le carnet dans lequel il note tous les faits survenant au monastère. C’est lui qui a envoyé une lettre pour qu’un prêtre extérieur vienne enquêter (ou qui a trouvé les aventuriers sur son chemin).

La seule influence que le démon a eu sur lui, pour le moment, est de faire disparaître les mentions de la mort de l’intrus. Le demon sait que c’est son pire ennemi dans le monastère avant l’arrivée des PJ …

 

Les lieux :

Monastere-plan legende v1

Où se trouvent les moines en général en journée

 

L’entrée du monastère, l’entrepôt et les écuries : l’entrée permet à la fois d’accueillir les personnes qui commercent avec les moines, de fournir à boire et à manger aux voyageurs de passage et de façon générale de filtrer tous les visiteurs.

Les moines font commerce d’herbes et de plantes qui poussent vigoureusement dans les jardins du monastère, grâce notamment à l’eau de la rivière Araden qui prend sa source à cet endroit.

Frère Daniel est aidé par Frère Salvatore dans ces tâches. On trouve également souvent Frère Remiggio (qui amène des victuailles, aime parler aux gens de passage et apprécie la compagnie de Salvatore) ainsi que Frère Bartholomé lorsqu’il y a des demandes particulières. On croise également, de temps en temps, Frère Bérenger lorsque de grosses sommes d’argent changent de mains.

Les entrepôts contiennent des stocks et des commandes de plantes et d’herbes, ainsi que des préparations qui seront vendues. Sont stockés également ici des produits et outils provenant de l’extérieur, en attendant qu’ils soient distribués au service concerné (cuisines, jardins, …).

Du fait, de la tension au sein du groupe et du saccage de l’autel, les voyageurs ne sont plus acceptés dans les écuries pour passer la nuit.

Moines présents en journée : Daniel, Salvatore – plus rarement, Bartholomé et Bérenger

 

La source de la rivière Araden : le monastère a été construit autour de la source d’une rivière. L’histoire dit que, il y a plusieurs siècles de cela, un groupe de moines parcourait l’Est d’Olizia pour convertir les pauvres âmes égarés. Un seigneur local, voyant cela d’un très mauvais oeil, les a fait pourchasser par une troupe. Les moines, ayant semé leur poursuivant mais terrifiés à l’idée d’être retrouvés, se cachèrent dans une forêt. Malheureusement, après avoir survécu à l’hiver dans ces bois, les moines durent supporter un printemps caniculaire. Alors que plusieurs moines étaient déjà morts, un jeune moine – Araden – eut une vision. Il emmena le groupe des survivants à quelques kilomètres de la forêt et, là, demanda à ses coreligionnaires de creuser. Au bout de quelques minutes, une eau claire jaillie. La source de ce qui devint – avec l’aide du travail des moines –  la rivière Araden venait d’être découverte. Araden devint un Saint, après sa mort, du fait des circonstances de cet événement.

Le local est assez basique. Il s’agit d’une petite maison ne comportant qu’une porte et une fenêtre dans laquelle on trouve une sorte de grand abreuvoir dans lequel vient s’écouler la source d’où jailli l’eau. Là, l’eau s’accumule et par un système ingénieux donne naissance à une petite rivière.

Il n’y a rien d’autres ici, excepté de temps en temps des gerbes de fleurs ou quelques bougies que peuvent venir déposer des pèlerins de passage.

Il est rare d’ici croiser quelqu’un.

A noter que l’eau a des propriétés d’eau quasi-bénite. Elle repoussera toute créature maléfique qui pourrait en être asperger (1d4+1 de dégâts contre ce type de créature ; elle reprend des caractéristiques normales 20 minutes après avoir jaillie de la source – dans son cour et dans tout récipient).

Moines présents en journée : aucun  – très rarement, Bartholomé et Clément

 

Les bureaux, le bureau du Père Anselme et sa chambre :

Moines présents en journée : Anselme, Théodore, Bérenger – plus rarement : tous les autres moines, hormis Clément, Gaspard et Salvatore.

 

Le cloître :

Moines présents en journée : Gaspard et Guillaume – plus rarement : tous les autres moines.

 

La bibliothèque :

Dans tous les cas, Childebert peut apparaître en journée derrière tout visiteur sans se faire entendre (pouvoir qu’on ne peut pas contrer).

Moines présents en journée : Childebert en quasi permanence et même certains soirs –  moins souvent : Bérenger, Bertrand, Théodore – plus rarement : tous les autres moines (les moines âgés se font accompagner pour qu’on leur lise des passages d’ouvrages).

 

Les cuisines :

Moines présents en journée : Remiggio – moins souvent : Bertrand, Denisius et Salvatore. Les autres moins sont refoulés s’ils s’approchent trop des marmites.

 

Le réfectoire :

Moines présents en journée : personne en dehors des repas hormis Remiggio et parfois Salvatore qui l’aide à dresser les tables. Aux repas, tous les moines, sauf les morts …

 

Le dortoir des moines :

Moines présents en journée :

 

Les bains :

Moines présents en journée :

 

L’infirmerie :

Moines présents en journée :

 

Les jardins, l’herboristerie et les entrepôts :

 

Moines présents en journée :

 

Le dortoir des visiteurs :

 

Moines présents en journée :

 

Le temple :

 

Le cimetière :

 

Les caves :

MStAraden - Caves

Plan des caves et des souterrains

 

Fin de l’aventure

L’aventure peut prendre fin de différentes façons selon les souhaits du MJ et/ou les avancées de l’enquête des PJ.

Les deux fins les plus probables sont :

  • Les personnages découvrent les souterrains et ils surprennent le démon en train de psalmodier des incantations au centre du pentagramme,
  • Les personnages – ayant découvert les circonstances de la mort de l’intrus – se font pressant sur l’interrogatoire de Salvatore (il le suspecte)

Lorsque le démon est découvert ou lorsqu’il est au centre de pentagramme (de nuit uniquement), le corps de Salvatore se déforme un peu plus encore (ex : 2 petites cornes poussent sur son front, ses dents s’effilent, ses membres grossissent, …), sa voix devient rauque et il parle de manière très claire. Son but va être de s’enfuir en faisant un maximum de dégâts au sein du groupe des PJ. Il n’est pas à son maximum de puissance et donc il sait qu’il risque de perdre contre un groupe soudé.

Si vous souhaitez jouer le second scénario ou faire intervenir ce PNJ plus tard, le démon doit réussir à s’enfuir, dans tous les cas. Si les dés ne sont pas avec vous, faites en sorte qu’il ait un ou deux pouvoirs qui puissent l’aider (paralyser un PJ, en apeurer un autre, …), mais il ne doit pas prendre le dessus sur le groupe avant sa fuite.

Le démon s’enfuira par l’extrémité sud du monastère, là où la palissade est la plus basse, sans passer par la rivière (cf. les indices ci-dessous).

 

Indices pour les PJ

  • Découvrir plusieurs défauts des moines,
  • Découvrir ce qui s’est passé il y a 3 semaines (simple : découvrir la tombe ; plus ou moins complexe : faire parler un moine),
  • Accentuer un défaut d’un PJ, sans trop l’handicapé néanmoins. Les PJ devraient trouver cela bizarre …
  • Découvrir les souterrains, avec ou sans la présence du démon (au choix du MJ et selon l’expérience des personnages)
  • L’eau de la rivière est spéciale (quasi bénite). Salvatore/le démon ne supportera pas de la toucher et encore moins de s’immerger. Si un PJ est perspicace, il sentira/verra le stress dans le regard de Salvatore lorsqu’il s’approche de la rivière (entrer dans le local de la source ou l’infirmerie, passer sur le pont, …)
  • Salvatore s’éclipse certaines nuits (indice à garder dans le cas où les PJ sont au point mort). Il faudra arriver à le suivre pour découvrir son secret.
Publicités
 

Étiquettes : , , , ,

Le Monastère de Saint-Araden – description

Le contenu qui suit est destiné au Maître du Jeu. Si vous êtes un joueur, je vous conseille de ne pas lire les informations ci-dessous.

 

Le monastère est inspiré du plan et des lieux d’un monastère d’Europe occidentale. Libre au MJ de faire les adaptations nécessaires à son monde. Attention néanmoins à ne pas supprimer des lieux et les personnages liés à ces lieux qui ont un impact sur les aventures.

Le monastère de Saint-Araden est situé aux confins du Royaume d’Olizia et du Matriarcat d’Azilian à l’endroit même où jaillit la source d’une rivière. Le monastère est à une paire d’heures de marche de l’une des principales routes reliant ces 2 pays. Situé sur la plaine Araden, on accède au monastère via un sentier plus ou moins entretenu.

De l’extérieur, le monastère est un groupe d’édifices entouré par un mur en pierre dont la hauteur varie de 1m50 à 2m selon les endroits. La seule porte dans ce mur se situe au nord de l’enceinte. Une rivière prend sa source au sein du monastère et ainsi formée sort du monastère par le sud par le seul point discontinu du mur.

Le monastère est composé de :

  • Un portail d’entrée et les bâtiments qui y sont rattachés au nord,
  • Les bâtiments accueillant les voyageurs pour la nuit, les entrepôts et les terres cultivées au sud-est,
  • Le cimetière au sud-ouest,
  • Les édifices principaux du monastère au centre,
  • Quelques arbres parsèment les espaces ouverts qui sont composés principalement d’herbe entretenue.

Plan Monastere Saint Araden

Note : les informations concernant le monastère et les personnages ont certaines similitudes avec les lieux et les personnages du roman d’Umberto Eco «  Le Nom de la Rose ».

Cela permettra à des joueurs débutants, voire à un MJ débutant, d’utiliser des éléments de descriptions connus d’une majorité des personnes (cf. le film éponyme de Jean-Jacques Annaud).

Cela va également permettre à certains joueurs de se focaliser sur certains éléments ou lieux du monastère qui n’ont pas d’intérêt direct avec les deux aventures décrites (ex : la bibliothèque n’est pas liée à l’histoire).

Si vous souhaitez vous aider de photos pour décrire les lieux, vous pouvez prendre exemple sur l’abbaye Saint-Pierre de Moissac dont certains éléments ont inspiré Jean-Jacques Annaud pour son film.

Voici quelques images qui correspondent à l’idée que je me fais de ce monastère.

 

Étiquettes : , , , ,